En tant que structure sociale et médico-sociale, Ange Gardien et son équipe ont lancé pour 2019 un projet de service ambitieux. Il s’agit de la mise en place de deux commissions composées d’intervenantes Ange Gardien, avec comme grandes thématiques : le « Partage » et les « Bonnes pratiques ». Ces deux commissions se réunissent chaque mois depuis janvier dernier. On vous en dit plus !

LA COMMISSION « PARTAGE »

Pourquoi une commission « Partage » ?
Nous partons du constat que chaque intervenante a des savoir-faire qui lui sont propres, au-delà des compétences requises pour exercer sa profession. Dans notre équipe, certaines ont des talents en cuisine, d’autres en couture, en création artistique, en chant, en animation, etc. Leurs qualités peuvent être bénéfiques pour la prise en charge de certains usagers, et il s’agit donc de leur permettre de les exprimer pleinement. Certaines intervenantes font preuve d’imagination pour créer des outils, ou trouvent des solutions à des problématiques spécifiques : elles adaptent ainsi la prise en charge de certains bénéficiaires en fonction de leurs besoins et des moyens dont ils disposent. Utiliser des photos pour aider une personne malvoyante à mettre au point sa liste de courses par exemple, ou encore fabriquer des objets à manipuler afin de stimuler une personne en perte d’autonomie physique.

L’objectif de la commission « Partage »
L’objectif est ici de nous appuyer sur l’intelligence collective pour améliorer la prise en charge de nos bénéficiaires : par la réponse à leurs besoins spécifiques, en proposant des moyens originaux et adaptés qui pourront être mis à la disposition de chaque intervenante.

La mission de la commission « Partage »
Le travail de la commission consistera à recueillir, analyser, tester et partager les talents, expériences et initiatives que nous pourrions mettre en œuvre chez nos bénéficiaires. Il s’agira de constituer une boîte à idées et de déployer des actions pour en faire profiter l’ensemble des intervenantes et de leurs bénéficiaires.

LA COMMISSION « BONNES PRATIQUES »

Pourquoi une commission « Bonnes pratiques » ?
Nous partons du constat que les métiers de l’aide à domicile s’exercent dans une forme d’isolement de l’intervenante. L’éloignement géographique entre les lieux d’interventions et l’agence complique les moyens de créer du lien au sein de l’équipe. Les échanges entre intervenantes sur les cahiers de liaison ne suffisent pas pour mettre en œuvre un travail d’équipe efficace. Certains déséquilibres existent dans les tâches effectuées par chaque intervenante chez un même bénéficiaire. Par exemple, dans le cadre des remplacements, certaines informations pratiques ne sont pas remontées par l’intervenante habituelle et la remplaçante peut se trouver en difficulté. Enfin, certains bénéficiaires constatent des écarts de prestation en fonction de telle ou telle intervenante, et réclament que leur soit affectée telle ou telle personne. Cela pose des problèmes d’organisation et remet parfois en cause la continuité des interventions.

L’objectif de la commission « Bonnes pratiques »
L’objectif est d’harmoniser la façon de travailler de chaque intervenante, sur la base de bonnes pratiques professionnelles applicables dans l’aide à domicile, en organisant des réunions permettant de sensibiliser, d’informer et d’échanger autour de thèmes préalablement définis.

La mission de la commission « Bonnes pratiques »
Le travail de la commission « Bonnes pratiques » consistera à recueillir les souhaits de l’ensemble des intervenantes, sélectionner les thèmes à aborder dans l’année, préparer et organiser des réunions autour de ces thèmes, en faisant appel au besoin à des intervenants extérieurs (autres professionnels ou partenaires). Les travaux de la commission permettront l’élaboration d’un Guide des Bonnes Pratiques Professionnelles.

La suite de nos actions 2019 dans notre prochain article !